Qui dit mois de mai dit mois du cinĂ©ma ! Si le secteur a encore du chemin Ă  parcourir pour rattraper les luttes fĂ©ministes et anti-racistes, il y a quand mĂȘme de quoi se rĂ©jouir : avec #MeToo, la critique du male gaze et des manques de reprĂ©sentations, des Ă©tapes ont Ă©tĂ© franchies, des combats ont Ă©tĂ© gagnĂ©s ! C’est pourquoi aujourd’hui, on vous propose une sĂ©lection de 10 podcasts pour (re) dĂ©couvrir celles et ceux qui participent ou ont participĂ© Ă  la transformation de l’industrie du cinĂ©ma, pour le mieux !

On commence par la premiĂšre saison d’Une Autre histoire de Louie Media. En six Ă©pisodes, le podcast nous fait plonger dans les prĂ©mices du cinĂ©ma Ă  travers les yeux de la premiĂšre rĂ©alisatrice, Alice Guy. Il retrace ses dĂ©buts derriĂšre le cinĂ©matographe avec La FĂ©e aux choux, l’effervescence et la libertĂ© des premiers temps, l’espoir des lumiĂšres Ă©manant de l’autre cĂŽtĂ© de l’Atlantique, et finalement l’oubli cruel et sans Ă©quivoque.

Difficile de parler cinĂ©ma sans Ă©voquer le mastodonte qu’est Hollywood et son poids dans l’industrie cinĂ©matographique amĂ©ricaine. Cette sĂ©rie de six Ă©pisodes du podcast You Must Remember This retrace la vie du film “La MĂ©lodie du Sud”, objet de grandes controverses. Dans ce cinquiĂšme Ă©pisode, Karina Longworth rĂ©alise un retour historique sur l’influence complexe de la Blaxploitation, ce genre filmique commercial nĂ© dans les annĂ©es 1970, rĂ©alisĂ© pour une audience noire.

On vous laisse Ă©galement Ă©couter une voix qui doit vous ĂȘtre familiĂšre, celle du comĂ©dien et directeur de thĂ©Ăątre Greg Germain – qui est aussi celle de Will Smith, pour son doublage français ! Avec Marie Misset, il revient dans Vieille Branche sur son parcours d’acteur noir dans la France des annĂ©es 1980 et les rĂŽles qu’il a refusĂ© de jouer, car vĂ©hiculant des stĂ©rĂ©otypes racistes.

En 2017, suite Ă  l’affaire Weinstein, l’utilisation du hashtag #MeToo par l’actrice Alyssa Milano bouscule l’industrie du cinĂ©ma et libĂšre la parole sur les rĂ©seaux sociaux. On vous propose d’écouter le premier Ă©pisode deson podcast Sorry Not Sorry, dans lequel elle Ă©change avec Tarana Burke, la militante fĂ©ministe Ă  l’origine du mouvement, sur la puissance du message du hashtag : celui de croire les survivantes et briser l’omerta.

En France, c’est la prise de parole d’AdĂšle Haenel le 4 novembre 2019 dans MĂ©diapart qui provoque un sĂ©isme sans prĂ©cĂ©dent. Marine Turchi, invitĂ©e de Brigitte Baronnet dans Spotlight by AlloCinĂ©, explique le processus journalistique de cette enquĂȘte, la difficultĂ© de raconter les violences sexistes et sexuelles. Avec Yoann Sardet et Vincent Garnier, iels Ă©voquent la puissance du tĂ©moignage d’AdĂšle Haenel, mais aussi le silence et les rĂ©sistances persistantes dans le milieu du cinĂ©ma français.

Lauren Bastide Ă©tait au micro de Pauline Mallet dans SorocinĂ©, pour parler du lien entre cinĂ©ma et sociĂ©tĂ©, de l’influence de ce medium sur nos reprĂ©sentations, sur le mouvement #MeToo, et sur la raison pour laquelle il a d’abord Ă©mergĂ© d’abord dans ce milieu. Lauren explique que les femmes du cinĂ©ma ont un vĂ©ritable rĂŽle Ă  jouer. Elles sont regardĂ©es, admirĂ©es, on leur donne la parole : elles ouvrent la voie·x pour toutes les autres femmes et pour le reste de la sociĂ©tĂ©. OĂč en est-on aujourd’hui depuis les dĂ©buts de La Poudre (il y a 5 ans !), et l’entretien de Lauren Bastide avec la rĂ©alisatrice Rebecca Zlotowski ? Depuis #MeToo, en 2017 ? État des lieux dans l’épisode !

Laurence Lascary est productrice et coprĂ©sidente du collectif @5050×2020 qui se bat pour la paritĂ© dans le cinĂ©ma. Au micro de Lauren Bastide, elle rappelle Ă  quel point les reprĂ©sentations comptent et raconte son rĂŽle en tant qu’actrice du changement dans le cinĂ©ma français.

Le cinĂ©ma occidental manque cruellement de personnes non-blanches derriĂšre ou devant la camĂ©ra, et dans des rĂŽles forts et complexes, alors que la question des reprĂ©sentations est fondamentale. C’est pourquoi le succĂšs du film Crazy Rich Asians – 238 millions de $ au box-office – constitue en lui-mĂȘme une rĂ©volution ! Dans cet Ă©pisode d’Asia Abridged, Michelle FlorCruz revient l’impact du film : au-delĂ  de son succĂšs financier, il a surtout ouvert les portes pour les suivants.

On vous conseille aussi le 29Ăšme Ă©pisode du Tchip sur le film Tout Simplement Noir, du rĂ©alisateur Jean-Pascal Zadi. MĂ©lanie Wanga, KĂ©vi Donat et François Oulac discutent et dĂ©battent ensemble de l’intention du film, de son traitement et de sa rĂ©ception dans le contexte politique actuel.

Il y a encore du chemin Ă  faire pour de meilleures reprĂ©sentations. Dans le podcast Gang of Witches, Lexie (@aggresively_trans) Ă©tait en compagnie de Gabe Harrivelle, militant·e et consultant·e en reprĂ©sentation trans et non-binaire au cinĂ©ma et Ă  la tĂ©lĂ©vision, et co-crĂ©ateur·ice du site Representrans.fr. Ensemble, iels font un Ă©tat des lieux des reprĂ©sentations mĂ©diatiques des transidentitĂ©s en France, soulignent leur manque, le poids du cisgaze et la difficultĂ© de l’absence de modĂšle. 

Bonne Ă©coute et bon weekend ! 🎧

PS: les voix engagĂ©es du cinĂ©ma français de ces derniĂšres annĂ©es sont aussi Ă  retrouver dans le Tome 2 de La Poudre mais ça vous le saviez dĂ©jĂ  ! 😉 Dispo dans toutes les bonnes librairies et sur leslibraires.com et lafnac.com

Pour connaître le meilleur de Nouvelles Écoutes et ne rater aucun épisode du studio, inscrivez-vous à notre newsletter !