Le 22 avril dernier, c’était la Journée de la Terre. L’occasion de rappeler que depuis 2015, les six dernières années ont été les plus chaudes jamais mesurées sur Terre (source : OMM). Oui, la lutte contre le réchauffement climatique passera (entre autres) par un changement des comportements individuels pour mieux-moins consommer, mais peut-on tou·te·s se le permettre ? La lutte écologique est en effet étroitement liée aux luttes sociales, féministes et décoloniales. Déconstruire l’écologie telle qu’on la connaît aujourd’hui, c’est aussi comprendre les biais classistes et racistes qui existent autour de ce mouvement, en sachant qu’à l’échelle mondiale, ce sont les plus précaires qui subiront les premiers les effets du réchauffement climatique.

Pour mieux comprendre les impacts de l’activitĂ© humaine sur notre planète, on vous conseille d’écouter l’épisode de Splash consacrĂ© aux ocĂ©ans – qui recouvrent 70% de la Terre ! Etienne Tabbagh et Laureen Melka reviennent sur le concept de “tragĂ©die des biens communs” et les coĂ»ts environnementaux et sociaux qui en dĂ©coulent : pollution, extinctions d’espèces, surexploitation…

L’agriculture intensive est désastreuse pour la planète, mais aussi pour l’être humain lui-même : dans un échange avec Jessica Oublié, l’autrice de Tropiques Toxiques, Émilie Laystary revient dans Bouffons sur le scandale du chlordécone et de la banane antillaise. Ce pesticide toxique a empoisonné la terre et les eaux tout comme les habitants de Guadeloupe et de Martinique entre 1972 et 1993.

Il aura fallu attendre le 25 janvier 2021 pour que les multinationales responsables de l’empoisonnement Ă  l’Agent Orange des populations vietnamiennes dans les annĂ©es 1980 soient assignĂ©es en justice. Écoutez cet Ă©pisode Basilic dans lequel Jeanne reçoit Kim & Anthony, deux bĂ©nĂ©voles du collectif Vietnam Dioxine, qui racontent l’histoire du Vietnam et le combat de la franco-vietnamienne Tran To Nga qui milite depuis des annĂ©es pour que justice soit faite. 

Comme Matthieu Balu, Grégory Rozières et Valentin Etancelin le rappellent dans le podcast L’enver(t) du décor du Huffington Post, “quand on s’habille, on pollue.” On vous conseille donc d’écouter cet épisode (plein d’humour) qui revient sur l’impact de l’industrie textile, et notamment de la fast fashion, sur l’environnement. On y parle aussi de nos habitudes de consommation, qui nous poussent à vouloir toujours plus, pour toujours moins cher, au détriment de l’environnement et des conditions de travail des ouvriers·ières du textile.

On le sait peut-être moins, mais notre activité numérique pollue elle aussi, même si il est très facile de le nier. Dans cet épisode de Programme B, Thomas Rozec et son invité Frédéric Bordage questionnent le coût environnemental du numérique ainsi que sur les solutions qui existent.

Mais comme toutes les problĂ©matiques sociĂ©tales, l’écologie, c’est aussi politique :

La militante écoféministe Vandana Shiva était l’invitée de Lauren Bastide dans le 68ème épisode de La Poudre. On vous conseille d’écouter cet échange puissant, et surtout plein d’espoir, dans lequel elle revient sur cinquante ans de combats écologiques et féministes, mais aussi sur les liens profonds entre ces problématiques.

On continue sur l’écoféminisme avec cet épisode de Quoi de Meuf, dans lequel Clémentine Gallot et Kaoutar Harchi discutent du lien fort que le mouvement établit entre les femmes et la Nature. Elles reviennent sur les connexions qui existent entre violences faites aux femmes, racisme, guerre et destruction de l’écosystème.

Parce que non, l’écologie n’est pas le pré carré des classes branches et aisées, on vous propose cet échange entre Marie-Yemta Moussanang et Malcom Ferdinand dans le podcast Afrotopiques. Le philosophe et auteur propose de penser une écologie décoloniale qui inclut toutes les populations, et une convergence des luttes décoloniales et environnementales.

Dans cette table ronde d’Extimité, Douce Dibondo et Anthony Vincent s’interrogent sur les écueils du capitalisme dans les luttes militantes, aux côtés de leurs invités Jérémy et Vénus. Ensemble, ils et elles reviennent sur la notion de “greenwashing” et ses mécanismes, ses intérêts économiques et marketing.

Pour essayer d’imaginer le monde de demain, on vous recommande le podcast de Rebecca Armstrong, #2050, qui se projette dans la société du futur, en 83 épisodes et autant d’intervenant·e·s. Pour débuter cette immersion, on vous recommande l’épisode sur la ville, avec l’architecte slovène Andrej Bernik !

Bonne écoute et bon weekend les Écouteuses·rs !