La Poudre Lit

Toutes les deux semaines, La Poudre recommande trois ouvrages pour approfondir le contenu du podcast. Ces ouvrages, il est possible de les commander en ligne sur le site de La Poudre Lit, grâce à un partenariat avec le site Leslibraires.fr qui ne travaille qu’avec des librairies françaises indépendantes.

Le livre est un outil de transmission. Il permet à des témoignages, des vécus, des expériences et des trajectoires de traverser les époques et les générations, modifiant notre perception des choses, nos représentations. Les livres permettent de déployer les imaginaires, de développer les connaissances et les savoirs : c’est le terrain essentiel à tout combat politique.

Épisode 79 – Paul B. Preciado

Je suis un monstre qui vous parle – Paul B. Preciado

Dans le 79e épisode de La Poudre, Paul B. Preciado parle du statut de monstre et de sa façon de se réapproprier ce mot. Dans son dernier ouvrage, « Je suis un monstre qui vous parle » – discours tenu devant 3500 psychanalystes –, c’est en partant de cette position marginale qu’il tente de remettre en question les pratiques psychanalytiques encore basée sur un régime de la différenciation sexuelle datant de l’époque coloniale. Il appelle à une reconnaissance de la multiplicité du vivant et au dépassement de ces cases hétéronormées et colonialistes.

Je veux l’acheter sur LesLibraires.fr.

Un appartement sur Uranus – Paul B. Preciado

Cette lutte pour l’autodétermination des corps, Paul B. Preciado la mène depuis longtemps. Dans « Un appartement sur Uranus », recueil de ses chroniques écrites pour Libération entre 2013 et 2018, il raconte entre autre son parcours de Beatriz Preciado à Paul B. Preciado, démarré en dehors de tout protocole médical. Journal de bord de cette transition, ce livre brillant et poétique est aussi une chronique de la société capitaliste actuelle, une critique de ses dérives et un ensemble de propositions pour dépasser son fonctionnement binaire et mortifère.

Je veux l’acheter sur LesLibraires.fr.

Le corps lesbien – Monique Wittig

penseur·euse·s issu·e·s des minorités. Une nécessité pour contrer la supposée universalité objective de la pensée occidentale. C’est ce qu’a fait Monique Wittig, qui affirme le lesbianisme comme levier pour démanteler la société hétérosexuelle et patriarcale. Dans ce livre inclassable, mélange d’essai, de poésie, de narration, elle tente d’exprimer ce qu’elle voit comme une impossibilité parce que toujours prise dans les carcans référentiels de l’hétérosexualité : la passion lesbienne.

Je veux l’acheter sur LesLibraires.fr.

Épisode 78 – Myriam Leroy

Les yeux rouges – Myriam Leroy

Dans ce 78e épisode de La Poudre, Myriam Leroy évoque la vague de harcèlement misogyne qu’elle a subi sur Internet à la suite d’une de ses chroniques télévisée en 2013. Ces « yeux rouges », ce sont les siens ou plutôt ceux de la journaliste narratrice après qu’un homme, Denis, la contacte pour discuter puis pour la harceler. L’écriture de Myriam Leroy montre comment le cyberharcèlement dépasse largement l’espace des réseaux sociaux. Loin d’être virtuel, il devient physique, moyen ultime de détruire des femmes qui osent exister et parler publiquement.

Je veux l’acheter sur LesLibraires.fr.

Ariane – Myriam Leroy

Au micro de Lauren Bastide, Myriam Leroy parle aussi de son enfance, passée dans le Brabant wallon dans les années 1980, qui inspire son premier roman, Ariane. À travers l’ambiguïté d’une amitié entre deux jeunes filles, le roman explore la compréhension des jeux de séduction et la construction d’une estime de soi qui passe par le regard des hommes. Cette obsession de plaire aux autres met le doigt sur les injonctions contradictoires distillées par les conseils des magazines et par une atmosphère de misogynie ordinaire.

Je veux l’acheter sur LesLibraires.fr.

Cyberharcèlement – Anaïs Condomines et Emmanuelle Friedmann

Mettre des mots sur la violence du cyberharcèlement, c’est aussi l’objectif du livre d’Anaïs Condomines et d’Emmanuelle Friedmann. Cet ouvrage salutaire explique en profondeur ses dynamiques, beaucoup plus violentes envers les femmes et les minorités. Grâce à des témoignages de victimes et des analyses du système judiciaire et de ses limites, les deux autrices s’inspirent de leurs expériences en tant que journalistes féministes et se questionnent sur la possibilité pour la société d’éradiquer ces comportements.

Je veux l’acheter sur LesLibraires.fr.

Épisode 77 – Dali Misha Touré

Cicatrices – Dali Misha Touré

Dans ce 77e épisode de La Poudre, Dali Misha Touré détaille le parcours de ce premier roman, autopublié à 15 ans puis republié à compte d’éditeur en 2019. Dans ce court récit à l’écriture sensible, une jeune fille raconte son quotidien, sa famille – nombreuse, son père étant polygame –, les complicités et les déceptions avec toute la candeur mais aussi la violence de l’adolescence. Dali Misha Touré porte ainsi une voix peu entendue et invite à aller à la rencontre de cette réalité peu racontée.

Je veux l’acheter sur LesLibraires.fr.

Du rêve pour les oufs – Faïza Guène

Au micro de Lauren Bastide, Dali Misha Touré parle aussi de l’importance de se voir représenté·e dans les livres. Parmi ceux qui l’ont marquée figurent ainsi les textes de Faïza Guène. Dans « Du rêve pour les oufs », 2e roman de l’autrice débordant de vie et d’humour, c’est Alhème, jeune femme de 24 ans qui se bat pour garder la tête hors de l’eau entre un petit frère turbulant, un père mal en point, des petits boulots payés au lance-pierre et les déboires de sa vie de jeune adulte. Un regard à la fois acerbe et tendre.

Je veux l’acheter sur LesLibraires.fr.

Brûlée vive – Souad

L’autre grande source d’inspiration de Dali Misha Touré sont les témoignages. Profondément touchée par ces récits, elle y puise de l’inspiration et tente de mieux comprendre ceux et celles qui l’entourent. Dans « Brûlée vive », l’un de ceux qui l’a marquée, Souad, née en Cisjordanie, racontait son parcours. Victime d’un crime d’honneur qui a failli lui coûter la vie, elle témoigne, aux côtés de la femme qui l’a secourue, des violences qu’elle a subies et auxquelles elle a survécues.

Je veux l’acheter sur LesLibraires.fr.

Épisode 76 – Rachel Keke

De la marge au centre – bell hooks

Dans ce 76e épisode de La Poudre, Rachel Keke rappelle que la majorité de ses collègues sont des femmes et que le respect devrait leur être dû comme à toutes, alors même que leur employeur profite de leur position fragilisées en tant que femmes racisées, souvent immigrées. Dans « De la marge au centre », la grande penseuse du Black Feminism bell hooks appelle ainsi à repenser le féminisme pour qu’il intègre réellement toutes les femmes et se concentre sur la lutte révolutionnaire contre toute forme d’oppression. Elle y propose que le regard des femmes marginalisées soit la boussole de ce nécessaire chemin de déconstruction.

Je veux l’acheter sur LesLibraires.fr.

Un féminisme décolonial – Françoise Vergès

Françoise Vergès aussi interroge les nombreux impensés du féminisme blanc dans son essai « Un féminisme décolonial », montrant comment l’exclusion des femmes marginalisées le rend obsolète. Elle s’attache d’ailleurs à examiner de près les traitements de « celles et ceux qui nettoient le monde » et y détaille entre autres les mécanismes de la racialisation et de la féminisation de ces professions remontant à l’esclavage et à ses logiques d’exploitation ayant encore cours dans la société capitaliste. Un autre récit du féminisme toujours plus essentiel.

Je veux l’acheter sur LesLibraires.fr.

Qui gardera nos enfants ? – Caroline Ibos

Au micro de Lauren Bastide, Rachel Keke évoque aussi ses différents emplois, dont la garde d’enfants, aux horaires très difficilement compatibles avec une vie de famille. Mais ce type de profession tire aussi partie de la position fragilisées des femmes racisées et immigrées. Dans son essai, « Qui gardera nos enfants ? » Caroline Ibos a collecté des témoignages de nounous et d’employeuses et démontre ainsi la perpétuation du système d’exploitation et de subordination qu’est l’emploi d’une nounou, instaurant un rapport de domination jusqu’au cœur de la vie privée des familles.

Je veux l’acheter sur LesLibraires.fr.

Épisode 75 – Iris Brey

Le regard féminin – Iris Brey

Dans ce 75e épisode de La Poudre, Iris Brey parle de son travail d’analyse de la représentation des figures féminines dans les films et séries. Dans ce second essai, elle propose un réexamen de l’histoire du cinéma pour montrer comment s’est développé, en marge du point de vue majoritaire théorisé par Laura Mulvey sous le nom de male gaze, un female gaze. Ce dernier, au lieu de ne filmer les femmes que comme des objets, les met en scène en tant que sujet, permettant enfin aux spectateur·ice·s de se projeter dans des expériences féminines.

Je veux l’acheter sur LesLibraires.fr.

Au-delà du plaisir visuel – Laura Mulvey

C’est dans ce recueil d’essais de la chercheuse Laura Mulvey qu’il est possible de touvrer en intégralité son article fondateur : « Plaisir visuel et cinéma narratif ». Elle y dénonçait en 1975 le poids de l’inconscient patriarcal dans les images cinématographiques. Ce livre offre aussi les révisions qu’elle y apporte avec les années, tenant compte des critiques de ses consœurs notamment. Il rassemble ainsi des textes écrits jusqu’en 2001, dans lesquels cette fondatrice de la pensée féministe dans le cinéma examine la réception filmique à l’aune de la psychanalyse.

Je veux l’acheter sur LesLibraires.fr.

Poèmes – Sappho

Au micro de Lauren Bastide, si Iris Brey parle longuement du poids des représentations fabriquées par nos sociétés, elle évoque aussi les langues et la littérature, bases de sa pensée théorique. C’est entre autres en étudiant le grec ancien qu’elle a pu avoir à des textes comme ceux de Sappho dans leur langue originelle. Dans cet ouvrage, les écrits de la poétesse indépendante et homosexuelle née entre 650 et 630 avant J. C., livrent tout son savoir des énigmes de l’amour, du désir, et des souffrances qu’ils créent.

Je veux l’acheter sur LesLibraires.fr.

Épisode 74 – Alice Coffin

Les Guérillères – Monique Wittig

Dans ce 74e épisode de La Poudre, Alice Coffin parle du besoin d’inventer un ailleurs éloigné de la pensée patriarcale dominante. C’est aussi ce que propose en quelque sorte Monique Wittig dans son deuxième livre, Les Guérillères. Récit-poème, épopée incisive, manifeste acéré, Les Guérillères est tout cela. Publié en 1969, il fait alors grand bruit. Dans ses pages, une communauté de femmes se réapproprie leur corps et leur histoire par la langue et déploie un récit mythique de leur révolte contre les structures masculines qui résonne avec les échos de la vie politique révolutionnaire de l’époque.

Je veux l’acheter sur LesLibraires.fr.

Sister Outsider – Audre Lorde

Alice Coffin évoque aussi la présence de nombreuses figures lesbiennes dans les mouvements de lutte, mentionnant leur contribution essentielle dans les avancées sociétales. Dans ce recueil d’essais et de discours, c’est l’une des plus grandes écrivaines et poétesses lesbiennes qui livre sa pensée. Audre Lorde, femme noire lesbienne socialiste et féministe, y balaye racisme, sexisme, érotisme, homophobie, âgisme ou encore discriminations de classe de son écriture puissante, politique et évocatrice.

Je veux l’acheter sur LesLibraires.fr.

Manifeste des espèces compagnes – Donna Haraway

Au micro de Lauren Bastide, Alice Coffin parle enfin des similarités entre les combats féministes et écologistes qu’elle concilie dans son engagement politique. Dans cet essai, Donna Haraway qu’Alice Coffin cite également pour sa théorie de la figure du cyborg, tente d’offrir des récits pour inviter les humains à se décentrer. Elle invite à repenser nos rapports aux êtres autres, en commençant par les chiens, pour que la domination anthropocentrée ne soit pas le seul chemin possible. Elle initie ici une réflexion sur ces relations partenaires, non plus hiérarchiquement organisées, mais interconnectées et respectueuses.

Je veux l’acheter sur LesLibraires.fr.

Épisode 73 – Claire Marin

Rupture(s) – Claire Marin

Dans ce 73e épisode de La Poudre, Claire Marin évoque au micro de Lauren Bastide le changement sans retour auquel nous sommes confronté·e·s aujourd’hui. C’est le sujet de son essai, « Rupture(s) », qui évoque avec subtilité et profondeur ce que ces évènements qui viennent déchirer le tissu bien serré de nos existences révèlent de nos identités et de nos capacités de résilience. De la rupture amoureuse au deuil, d’un changement de métier à celui imposé par une maladie, ces instants charnières qui ne peuvent que laisser des traces sont parcourus sans angélisme pour offrir des pistes de réflexions avec beaucoup de clarté et de lumière.

Je veux l’acheter sur LesLibraires.fr.

Hors de moi – Claire Marin

Si ses essais sont passionnants, Claire Marin est aussi romancière. Dans « Hors de moi », elle raconte son expérience de la maladie avec beaucoup de pudeur. Atteinte d’une maladie auto-immune chronique, c’est l’apprentissage de ce changement d’identité qu’elle décrit. Elle qui n’est plus qu’un corps dans le regard des médecins, plus que colère par moment, confrontée à l’irréversibilité et à l’incompréhension, plus que solitude face à une douleur qui ne se partage pas. De son écriture perçante et économe, elle se livre et nous plonge dans cette réalité particulière.

Je veux l’acheter sur LesLibraires.fr.

Qu’est-ce que le care ? – Pascale Molinier, Sandra Laugier et Patricia Paperman

Enfin, face à l’importance que prennent les métiers du care aujourd’hui, Claire Marin parle longuement avec Lauren Bastide de l’importance de la revalorisation de ces savoir-faire. Dans « Qu’est-ce que le care ? » Pascale Molinier, Sandra Laugier et Patricia Paperman rassemblent huit contributions pour tenter de définir les grandes lignes de cette éthique venue des États-Unis. Une éthique qui propose de repolitiser nos vulnérabilités pour enfin reconnaître celles et ceux qui répondent gratuitement aux besoins des autres professionnellement ou personnellement, dans un système capitaliste prônant l’individualisme mais reposant essentiellement sur ces emplois et ces tâches.

Je veux l’acheter sur LesLibraires.fr.

Épisode 72 – Anne Cheng

Histoire de la pensée chinoise – Anne Cheng

Dans ce 72e épisode de La Poudre, Anne Cheng parle de l’évolution de la perception de la Chine en Occident. Une vision parcellaire, qui oscille entre mystère orientaliste et a priori négatif depuis la fin du XVIIIe siècle. Dans ce livre, elle tente de rétablir une vision plus complexe de l’histoire de la pensée chinoise. En remontant ses plus de quatre mille ans d’histoire, elle démontre que, loin d’être linéaire, cette histoire faite de ruptures, de mutations et d’échanges interculturels est une pièce essentielle du puzzle pour comprendre l’histoire mondiale en général et la nôtre en particulier.

Je veux l’acheter sur LesLibraires.fr.

Esquif sur l’océan de la peinture – Shen Songqian

Cet effort de démystification de la culture chinoise est un travail de longue haleine, auquel s’emploie Anne Cheng par de nombreux moyens. L’un d’eux est la collection Bibliothèque chinoise qu’elle dirige aux éditions des Belles Lettres. Dans celle-ci, elle accompagne la publication de textes chinois fondateurs, comme « Esquif sur l’océan de la peinture » par exemple. Dans ce livre publié en 1781, Shen Zongqian rend la peinture chinoise accessible à tou·te·s et donne les clés pour comprendre l’importance de la peinture lettrée au XVIIIe siècle, mêlant étroitement représentations de paysages, portraits et personnages à la littérature.

Je veux l’acheter sur LesLibraires.fr.

Âpre cœur – Jenny Zhang

Enfin, au micro de Lauren Bastide, Anne Cheng évoque le racisme auquel elle a dû et doit encore faire face, un racisme exacerbé par la crise actuelle. Dans ce premier roman puissant, Jenny Zhang donne une voix à sept petites filles chinoises dont les parents ont fuit la Chine, pour se réimplanter à New York où les lumières du rêve américain miroitent. Malgré la misère, les humiliations, c’est l’amour que ces parents ont pour leurs enfants qui illuminent chaque page, entre espoirs déçus et rêves brisés. Un récit d’immigration pas comme les autres, écrit avec brio et avec rage.

Je veux l’acheter sur LesLibraires.fr.

*Le site Nouvelles Écoutes a fait peau neuve. La suite des recommandations de La Poudre Lit arrive très vite !